Accueil / Flora conseils / Les conseils bien-être / Propriétés des huiles essentielles

Propriétés des huiles essentielles

Propriétés des huiles essentielles

Les propriétés des huiles essentielles sont nombreuses. En effet, celles-ci peuvent aussi bien traiter des infections, lutter contre les inflammations, favoriser la digestion, etc… Ces propriétés ont été vérifiées in vitro, nous ne garantissons pas ici leurs effets sur l’humain ou l’animal, et vous conseillons de consulter votre médecin pour tout diagnostic et traitement.

1) Anti-infectieuse :

C’est l’activité la mieux étudiée par les scientifiques. L’activité anti-infectieuse comprend :

  1. l’activité bactéricide
    • l’huile essentielle de Thym à thymol ou de Cannelier de Ceylan va s’attaquer à Escherichia Coli, bactérie associée aux infections urinaires
    • l’huile essentielle de Menthe poivrée va s’attaquer à Salmonella
      l’huile essentielle de Giroflier va s’attaquer à Helicobacter Pylori
  2. l’activité antiseptique atmosphérique
    • l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné va agir sur le Pseudomonas aeruginosa responsable d’infections nosocomiales
  3. l’activité antivirale
    • l’huile essentielle de Niaouli peut agir sur l’herpès simplex virus de type I responsable de l’herpès labial
    • l’huile essentielle de Ravintsara peut agir sur le zona en usage externe
  4. l’activité antifongique
    • l’huile essentielle de Basilic sacré ou d’Origan s’attaque à Candida sp, bactérie responsable de candidoses buccales, cutanées, digestives…
    • l’huile essentielle d’Arbre à thé agit sur le pied d’athlète, mais est également un très bon antibactérien et antiviral
    • l’huile essentielle de Lemon Grass s’attaque quant à elle au pityriasis versicolor
      [3][6]

2) Antiparasitaire, insectifuge, insecticide, larvicide et antiprotozoaire

Certaines huiles essentielles vont éloigner ou tuer insectes ou parasites.

  • L’huile essentielle de Cannelle de Ceylan peut être utilisée pour lutter contre la gale ou éventuellement les vers intestinaux
  • l’huile essentielle de Citronnelle de Java sera utilisée pour éloigner moustiques, tiques ou éventuellement guêpes.

Le paludisme, la maladie du sommeil, l’amibiase, la leishmaniose, la trichomonase sont des exemples de pathologies provoquées par des protozoaires.
L’huile essentielle de Cannelle ou de Clou de girofle peuvent être un complément dans le traitement de ces pathologies. [3][6]

3) Immunomodulatrice

Certaines HE jouent un rôle dans la réaction immunitaire en modifiant son déroulement.
L’huile essentielle d’Arbre à thé est connue comme étant immunostimulante. [3][6]

4) Antioxydante et anti-inflammatoire

Les huiles essentielles ont également un rôle très important dans le traitement de l’inflammation. On pourra citer entre autres l’huile essentielle de Gaulthérie odorante très utilisée dans les douleurs musculaires, les tendinites…[3][6]

5) Antihistaminique

Certaines HE inhibent la synthèse des leucotriènes et empêchent donc la libération de l’histamine responsable des réactions allergiques.
On retrouvera parmi elles, l’huile essentielle de Basilic Tropical qui soulagera certains symptômes liés à une réaction allergique. [3][6]

6) Analgésique, antalgique et anesthésique locale

On différencie l’activité antalgique qui va atténuer la douleur de l’activité analgésique qui elle va permettre d’inhiber la douleur. Certaines huiles essentielles possèdent ces activités.
L’huile essentielle de Camomille noble est utilisée en anesthésie locale ou en préanesthésie. L’huile essentielle de Menthe poivrée pourra être utilisée lors des migraines. [3][6]

7) Spasmolytique et myorelaxante

Les huiles essentielles peuvent bloquer des contractions musculaires comme l’huile essentielle de Romarin à camphre.
L’huile essentielle de Lavande fine pourra alors calmer un stress, mais aussi une douleur ainsi qu’une contraction musculaire. [3][6]

8) Neurotrope

Les HE peuvent calmer, détendre, faciliter le sommeil ou au contraire, stimuler le système nerveux.
On retrouve l’huile essentielle de Lavande fine citée au-dessus pour potentialiser l’immobilité ; elle présente également une action sédative. [3][6]

9) Activité vasculaire et lymphatique

Les huiles essentielles sont parfois décongestionnantes et peuvent réduire les œdèmes. Certaines huiles essentielles sont anticoagulantes et diminuent la coagulation du sang en perturbant l’agrégation plaquettaire ; pour cela on retrouve l’huile essentielle de Gaulthérie couchée. [3][6]

L’huile essentielle de gaulthérie couchée sera donc déconseillée chez les patients suivant un traitement anticoagulant.

10) Activité broncho-pulmonaire

Certaines HE décongestionnent les voies respiratoires en accélérant l’élimination du mucus et en fluidifiant les sécrétions.
L’huile essentielle d’Eucalyptus globuleux pourra être utilisée dans le traitement des inflammations respiratoires ou des toux grasses. [3][6]

11) Activité hormonale

Certaines huiles essentielles possèdent une activité oestrogen-like telles que l’huile essentielle de Sauge sclarée, de Cèdre d’Atlas, de Cyprès toujours vert. [3][6]
Ces huiles essentielles seront contre-indiquées chez une patiente ayant des antécédents de cancers hormono-dépendants.

12) Activité gastro-intestinale, digestive, hépatique

Les propriétés anti-infectieuses, spasmolytiques, cholagogues et anti-nauséeuses des huiles essentielles sont mises en avant dans les troubles hépato-digestifs.
L’huile essentielle de Menthe poivrée va avoir une action bénéfique sur la digestion ; l’huile essentielle de Gingembre aura elle une action carminative. [3][6]

13) Activité cutanée

Les huiles essentielles favorisent la réparation tissulaire, elles maintiennent l’asepsie et empêchent l’inflammation des tissus, favorisant ainsi la cicatrisation ; certaines huiles essentielles agissent sur les taches brunes de la peau. L’huile essentielle d’Arbre à thé peut régénérer les tissus irradiés par les radiothérapies. [3][6]

14) Activité lipolytique

Les huiles essentielles ont une forte affinité avec le tissu adipeux. L’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas aurait une action positive sur la réduction du tissu adipeux souscutané abdominal. [3][6]

15) Action désodorisante

L’huile essentielle d’Ylang-ylang régule le flux du sébum ; l’huile essentielle de Palmarosa détruit les bactéries et les champignons qui se développent dans le sébum, déclenchant de mauvaises odeurs lors de transpiration excessive. [3][6]

Mention obligatoire.

Cet article parle des huiles essentielles en général, et s’appuie sur des recherches scientifiques publiées.
Il n’a pas vocation à remplacer un conseil médical, et ne fait pas référence aux produits vendus sur ce site.

[3] D. F. Millet, Le grand guide des huiles essentielles, Marabout. 2015.
[6] J. Raynaud, Prescription et conseil en aromathérapie, Tec & Doc Lavoisier. 2016.