Huiles essentielles

Buplèvre

Plante de la garrigue, étonnante, le Buplèvre est un sous-arbrisseau ligneux de 1 à 2 mètres de la région méditerranéenne, habitué des zones calcaires et ensoleillées.

Son odeur forte et épicée étonne et ravit, proche d’un poivron vert citronné, d’un poivre cuit, avec des notes lumineuses d’olive et de genévrier.

Son huile essentielle participe à une meilleure vitalité des muscles, mais aussi des systèmes respiratoires et digestifs.
Egalement connue pour son action libératoire sur l’accumulation de toxines au niveau des articulations.

C’est une huile tonique, à l’image de cette plante vigoureuse qui tend ses fleurs vers le ciel, comme autant de soleils.

Celle que nous vous proposons est originaire des Pyrénées-Orientales, cueillie à la faucille et distillée par nos soins.
Certifiée Agriculture Biologique et Nature&Progrès.

Effacer

Description

(Voir l’article sur notre blog)

GENERALITES

  • Nom commun : Buplèvre, buplèvre ligneux
  • Nom latin : Bupleurum fruticosum L.
  • Famille botanique : Apiacée
  • Partie distillée : Sommité fleurie et en fruit (graine)
  • Origine : France / Pyrénées-Orientales

 

UN PEU DE CULTURE

Le buplèvre est un arbuste endémique de la région méditerranéenne. Son nom scientifique est le bupleurum. Il existe environ soixante-dix espèces de bupleurum dont des annuelles, des vivaces, des sous-arbustes et arbustes du sud de l’Europe, d’Afrique et d’Asie ainsi qu’une espèce nord-américaine. La plupart des buplèvres ont des fleurs jaunes ou jaune verdâtre et tous ressemblent à des euphorbes jaune acide. Les buplerums sont prisés des fleuristes. Ils les utilisent dans les compositions d’été et d’automne pour encadrer les couleurs des écrins. Par contre, c’est un type particulier de buplèvre, le Bupleurum fruticosum, qui est privilégié par les abeilles qui produisent le  miel de buplèvre.

Encore appelé buplèvre ligneux, le Bupleurum fruticosum pousse sur la garrigue des Corbières près de la mer. Il se caractérise par une hauteur de 3 à 4 mètres. Ses feuilles sont entières, glabres, coriaces et oblongues ou linéaires-elliptiques. En été, il fleurit et produit de grandes ombelles terminales de fleurs jaunes. Ces fleurs jaunes citron sont enfermées dans des bractées dentelées qui attirent beaucoup l’attention des abeilles.

Lorsque l’été est caniculaire, le Bupleurum fruticosum ne fleurit pas. Par contre lorsque les températures sont plus clémentes, les belles fleurs jaunes s’épanouissent pour le plus grand plaisir des abeilles. C’est le nectar particulier de cette fleur mais aussi les conditions complexes dans lesquelles elle croît qui donnent cette saveur si particulière au miel de buplèvre.

Synonymes : seseli d’Éthiopie, lou cabrinu (Sardaigne), lengo de catt (Hérault), cachebugade (Narbonnais), baladre, matabou (Catalogne), albitru muntanacciu (Corse).

Cet étrange nom de buplèvre, nous le devons à Pitton de Tournefort qui établit en 1694 son nom latin – bupleurum – pour désigner cette plante, terme issu du grec boupleuron dans lequel la première syllabe fait référence au bœuf, et les deux dernières à la forme des feuilles de certaines espèces qui prennent l’aspect d’une côte. Bupleurum équivaut, littéralement, à « côte de bœuf ».

COMPOSITION CHIMIQUE

La composition biochimique est susceptible d’évoluer en fonction des conditions de production.

Composé chimique principal : Terpènes (alpha-pinène et béta-pinènecis-béta-ocymène et trans-béta-ocymènebéta-phellandrènelimonènebéta-caryophyllènebéta-cédrène)

CARACTERISTIQUES PHYSICO-CHIMIQUES

Une bonne huile essentielle de Buplèvre doit avoir les caractéristiques physiques suivantes :

  • Densité à 20°C :
  • Indice de réfraction à 20°C :
  • Pouvoir rotatoire à 20°C :
  • Point éclair :

 

 

 

PRECAUTIONS D’EMPLOI SPECIFIQUES

  • Tenir hors de portée des enfants de moins de 7 ans.
  • Déconseillée au femmes enceintes ou allaitantes.
  • Durée d’utilisation maximum : 3j consécutifs avec une pause de 7j.
  • Contient des allergènes potentiels naturels : limonène, linalol, methylchavicol.


REGLES D’UTILISATION DES HUILES ESSENTIELLES

  • Respectez les précautions d’emploi. Bon nombre d’huiles essentielles sont interdites pendant la grossesse (surtout le 1er trimestre) et pendant l’allaitement. Chez les enfants, certaines sont généralement déconseillées  – avant 7 ans.
  • En cas d’antécédents de problèmes rénaux et hépatiques, de troubles convulsifs, de pathologies cardiovasculaires ou chez les personnes sujettes à l’épilepsie, les asthmatiques et, en général, en cas de traitement médical ou de maladie de longue durée, demandez toujours l’avis de votre médecin traitant.
  • Respectez les dosages, les précautions d’emploi, la durée du traitement et la voie d’administration. Il s’agit d’extraits actifs, dont l’utilisation doit être rigoureuse.
  • Conservez toujours votre huile essentielle dans son emballage d’origine, avec sa notice, à laquelle vous pourrez vous référez à tout moment.
  • Ne remplacez pas sans connaître une huile essentielle par une autre, même si leur nom est proche. Exemple, le basilic à linalol et le basilic tropical, la cannelle écorce ou la cannelle feuille…
  • Lavez-vous toujours soigneusement les mains après avoir utilisé une huile essentielle.
  • Ne chauffez pas fortement les huiles essentielles (en posant une coupelle sur une bougie par exemple). Utilisez un diffuseur par nébulisation à froid ou à chaleur douce en céramique, ou un brumisateur.
  • Une allergie est toujours possible, particulièrement chez les sujets fragiles ou sensibilisés. Mieux vaut effectuer un test cutané (versez 1 à 2 gouttes d’huile essentielle au creux du coude, attendez 48 heures puis recommencez et attendez 1 heure pour vérifier l’absence de réaction).
  • Arôme alimentaire, max 3 gouttes / jour.
  • Diffusion atmosphérique et olfaction
  • Voie cutanée (massage)

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Buplèvre”